Cesep banniere gauche smartbe
Chantal DRICOT
chantal.dricot@cesep.be 
067/89.08.65
Quentin MORTIER
q.mortier@saw-b.be
071/53 28 30
Carmelo VIRONE
vic@smartbe.be
02/542 19 68

 

Le CESEP, SAW-B et SMart ont décidé de s'associer pour lancer une étude ancrée sur le secteur associatif en Belgique francophone. Celle-ci a pour point de départ une rencontre organisée par SAW-B et l’UNIPSO en juin dernier, autour d'un livre codirigé par Jean-Louis Laville et Anne Salmon : Asssociation et Action publique (Desclée de Brouwer, 2015). Les différents auteurs y décrivent et analysent des expériences multiformes de résistance à l’emprise néolibérale dans le secteur associatif entendu au sens le plus large.

 

 Résister 

Par exemple : les capacités d’autonomie, d’initiative et d’innovation d’une association face à la réduction des financements et aux tentatives d’instrumentalisation, la co-production et la co- construction de politiques publiques, la nécessité d’une cohérence entre débat public à l’externe et à l’interne d’une association, la réalisation d’une enquête sociale participative, le débordement associatif face au cadrage de la participation et la construction d’un problème public, la possibilité d’être à la fois « avec et contre » les pouvoirs publics, l’élaboration d’un nouveau modèle de service public au départ des pratiques associatives, la difficulté à faire mouvement, etc.

 

 Faire mouvement 

Nous voudrions faire le point sur la situation en Wallonie et à Bruxelles. Répertorier les réticences, les ripostes et les résistances aux menaces que le néolibéralisme fait peser sur la démocratie. Explorer les projets de sociétés que nos organisations et métiers contribuent à promouvoir. Envisager collectivement comment les initiatives menées dans des secteurs d'activités entre lesquels la communication est réduite (la culture et la santé, par exemple) peuvent converger pour faire mouvement.

 

 Contactez-nous ! 

Dans cette optique, nous faisons appel à vos expériences et connaissances. Le projet et les pratiques de votre organisation, ou d’une autre que vous connaissez, sont aujourd’hui mis à mal par des politiques néolibérales ? Vous y réagissez en donnant plus de poids à l’idéal démocratique? Pourrait-on, ensemble, décrire et analyser ces dynamiques ? Si oui, n’hésitez pas à nous contacter : même les pratiques qui semblent, en façade, les plus anodines, nous intéressent !