Par Eric VERMEERSCH

 

 

Vous avez lu qu'Emmanuel Macron était un président chanceux qui profitait d'une part des déboires d'un candidat qui avait un boulevard devant lui et d'autre part du barrage fait à l'extrême droite. Méfiez-vous de ces évidences. Comprenez que les journalistes, devant la rentabilité exigée par les actionnaires, n'ont plus le temps de vérifier leurs sources ni d'exercer un journalisme d'investigation. Pour survivre, ils standardisent l'information, se répartissent le travail et se copient l'un l'autre.

Oui, en effet, Emmanuel Macron a eu de la chance, mais pas pour les raisons que l'on croit. Un groupe de pression, puissant, ultra secret, a œuvré pour imposer François Fillon. Pour comprendre, il faut que nous vous dévoilions de suite qui sont ces inconnus qui tirent les ficelles de ces marionnettes politiques. Nous n'allons pas emboiter le pas aux adeptes de la théorie du complot qui lancent des informations idiotes à tour de bras, des "Illuminati" aux "chaimtrails". Connaissez-vous " Les Protocoles des Sages du Septentrion" ? Il s'agit d'une puissante organisation fondée voici 4 ans par des Inuits du Nunavut, inquiets du réchauffement climatique. Leur objectif est de provoquer l'effondrement économique de nos pays développés, entrainant une baisse massive de la consommation d'énergie fossile, seule susceptible d'enrayer le réchauffement climatique et de sauver leur habitat et leur culture. Ils soutiennent ainsi nos politiques les plus incompétents afin qu'ils conduisent, à leur insu, nos pays à la ruine. Cette société secrète a peu à peu rallié des Sames de Scandinavie et de Russie ainsi que des Inuits d'Alaska et du Groenland.

 

La constitution du gouvernement Michel le 11 octobre 2014 marque leur première victoire. Ils avaient soutenu Bart De Wever en lui offrant son poids de carbonades flamandes pour lui donner des forces pendant qu'ils galvanisaient Charles Michel en lui promettant qu'il coifferait une fois encore au poteau cet éternel Poulidor politique qu'est Didier Reynders. Grisés par cette première conquête, ils provoquèrent le Brexit mais là, il n’y avait pas grande gloire à en tirer. Ils s'attaquèrent à plus sérieux en conduisant Donald Trump à la victoire. On accuse aujourd'hui la Russie de Poutine d'ingérence. Soyons sérieux, c'est un coup des Sames de la péninsule de Kola, en Russie. Ils ont piraté le parti démocrate pour discréditer Hilary Clinton pendant que les Inuits, soutenant Donald Trump moralement, lui offraient une concession de chasse aux phoques et à l'ours blanc pour un siècle. Nous nous sommes demandé pourquoi on incriminait à ce point ce brave Poutine. Ce n'est rien d'autre qu'un coup de pub d'une chaine québecquoise de restauration rapide qui souhaite vendre de la poutine dans le monde entier. Elle a donc lancé cette intox afin que le mot soit internationalement connu sans dépenser un piastre en publicité.

 

" Les Protocoles des Sages du Septentrion " vont profiter des présidentielles françaises pour imposer leur candidat à ce malheureux pays. Marine Le Pen était leur meilleur atout mais quelques membres mirent leur véto. Un gars du FN est le compagnon de Brigitte Bardot qui casse sérieusement les pieds des Inuits avec ses bébés phoques et les Sames ont quelques soucis avec les partis d'extrême droite. Ils tenaient un bon numéro deux en la personne de François Fillon. Pour le soutenir, ils décidèrent de le financer, l'argent étant manifestement pour ce candidat un puissant moteur. Ainsi, les Inuits voulaient lui offrir de la fourrure mais ce n'est pas des masses son genre. Ils optèrent pour quelques jolis costumes. Les Sames offrirent à vie 7 kg de viande de renne par semaine à la famille Fillon. Pénélope leur servit gentiment un café, les remercia pour ce délicat présent, leur dit qu'elle préviendrait son François mais qu'elle ne savait même pas que son cachotier de mari se présentait à la présidentielle, toute occupée qu'elle était à faire la popote et la lessive. Mais ces gens du nord, s'y connaissant en plantigrade, ne vendirent pas la peau de l'ours avant d'avoir annihilé Allain Juppé. Celui-ci reçu ainsi quelques tisanes de champignons de la taïga pour déstresser et il en abusa tant qu'il s'endormit durant les primaires. Malheureusement, ce cher François fut une fois encore trop gourmand. Il exigea 14 kilos de rennes, les meilleurs morceaux en viande maturée s'il vous plait, des costumes hors de prix sans compter l'engagement fictif de Pénélope au Syndicat d'initiative d'Iqaluit1, frais de déplacement domicile lieu de travail payés. Très mauvais calcul, il ne faut jamais être en froid avec ces gens du grand nord. Ils avaient assuré leurs arrières et envoyèrent quelques informations croustillantes à un canard parisien qui les distilla au compte goutte pour que ce trublion coule corps et âme comme le Titanic sur son iceberg. Passé ce petit contretemps, ces nordiques décidèrent de briser la glace avec Macron qui finalement ferait bien l'affaire. Si tant de gens croyaient qu'un jeune gars qui ressort des vieilles recettes foireuses était un signe de renouveau, ils tenaient leur poulain. Ils lui proposèrent, pour l'aider dans ses dépenses et lui donner du cœur à l'ouvrage, une table à vie à la Rotonde pour lui et ses copains mais magnanime, le garçon refusa. Un peu désarçonnés, les Sames russes, rois de l'intox, firent croire des trucs débiles à Marine Le Pen qui, tombant dans le panneau, se fâcha toute rouge, un comble, durant le dernier débat. Catastrophe, une fois encore, les électeurs comprirent que cette Jeanne d'Arc n'était que fumée et donnèrent le droit au jeune loupiot de casser les pieds des travailleurs durant les 5 prochaines années, enfonçant encore un peu plus l'hexagone, sous l'œil hilare de nos esquimaux, qui trouvaient cela bien plus marrant que de chanter autour d’un brasero. Cette société secrète, comme souvent, reste méfiante, très patiente et ne laisse rien au hasard. Quand Macron se sera bien planté, dans 5 ans, il n'y aura pas photo. Autant se mettre de suite Marion Maréchal Le Pen dans la poche pour finir le travail. La trouvant encore un peu légère dans ses idées, ils l'ont envoyée faire un stage d'autoritarisme et d’informatique en Corée du Nord. Les médias nous disent qu'elle aurait quitté la vie politique pour raisons personnelles ! Et que la Corée du Nord tirerait des missiles ! N'importe quoi. C'est juste Kim Jong-un qui tire des feux d'artifice, trop content d'avoir une jeune blondinette à ses côtés et de lui enseigner les principes de bonne gouvernance sur l'oreiller. Pour en terminer avec la famille Le Pen, nous savons de source sûre, que nous tairons bien entendu, que Marine abandonnera la politique sous peu. Pour la recaser dans son champ de compétence et par compassion, Geert Bourgois lui offre le poste de concierge de la tour de l'Yser.

 

Revenons à nos conspirateurs. Œuvrer ainsi dans la clandestinité n'est pas une sinécure. Tôt ou tard, des gens parlent, des informations fuitent. La preuve, cet article qui éclaire l'actualité récente d'un jour nouveau. Ce sont des journalistes de Vers l'Avenir qui ont découvert le pot aux roses. Ils s'apprêtaient à dévoiler ce plan machiavélique quand a éclaté l'affaire Publifin. Du vent bien sûr, juste de quoi les faire taire, des ragots montés de toutes pièces par les hommes de mains de nos esquimaux et par les agences de renseignements des gouvernements fantoches à leur solde. Etaient-ils les seuls au courant ? Non bien sûr, le FBI l'était aussi. Il devenait indispensable de prendre les devants. Notre Ministre des Affaires étrangères téléphona ainsi personnellement à Donald Trump pour qu'il fasse pression sur le FBI. A peine le combiné posé que James Comey prenait la porte. Didier Reynders, tout esbaudi devant une telle efficacité et toujours très copain avec les milliardaires voulu remercier

bien il vénérait l'Arabie Saoudite. Il n’en fallait pas plus pour que les représentants belges soutiennent la candidature de ce royaume éminemment progressiste à la commission de l'ONU pour le droit des femmes. La Belgique est décidément une terre d’élection pour ces comploteurs en peaux de phoques. Non contents de saper l’économie, ils s’attaquent maintenant aux valeurs fondatrices de nos sociétés occidentales et complotent pour que nos bambins n’offrent plus de cadeaux pour la fête de leur maman. Là, ils poussent peut-être le bouchon un peu loin parce que des milliardaires et leurs amis à la tête de l’Etat, on s’en tape mais plus de collier de nouilles pour les mamans, c’est franchement scandaleux.

 

Nous n'en avons pas encore terminé avec cette société secrète. On peut être machiavélique mais avoir des regrets et un peu de cœur. Dans cette histoire, Stéphane Moreau paie injustement le bon travail fourni par les journalistes de Vers l'Avenir. "Les protocoles des Sages du Septentrion" ont donc voulu le recaser. Comme Emmanuel Macron pourrait bien peiner pour trouver un premier Ministre à la hauteur ou qu’il risque d’en user quelques-uns durant le quinquennat, ils ont expédié Stéphane Moreau à Paris, à quelques pas de l'hôtel Matignon. Il faut juste qu'il patiente, le temps d'acquérir la nationalité française. Qu'il se rassure. Je suis ucclois et j'ai été le témoin il y a peu d'une scène cocasse dans une brasserie de mon quartier. Brigitte Macron et deux Inuits mangeaient avec Armand De Decker, connu pour être le spécialiste des naturalisations éclair et des tractations secrètes avec l'Elysée.

 

Comment avons-nous mis la main sur ces précieuses informations ? Tournez le dos aux médias traditionnels. Privilégiez d'autres canaux, surfez, faites confiance aux réseaux sociaux et découvrez ceux qui, par pure conviction, parfois au péril de leur vie, diffusent gratuitement la vérité. Apprenez aussi à ne plus croire les évidences. Si cela parait simple, fuyez. Le hasard n'existe pas. Tout est construit, voulu, par ceux qui tirent les ficelles pour leur profit. Et surtout, tout est dans tout, les faits d’apparence fort diverses apportent un éclairage saisissant quand on les met bout à bout. Education permanente oblige, nous avons recoupé des informations fiables, trouvées sur internet et sur nos réseaux sociaux favoris, auprès d'amis sûrs et d'amis de nos amis tout aussi fiables, pour que la vérité éclate.

 


1. Capitale du Nunavut