Voilà maintenant plus de 30 ans que le CESEP organise des formations sur base de sa mission de départ : l'exercice de la citoyenneté et de l'action collective dans une perspective progressiste. Le CESEP a d’abord eu un ancrage dans le monde associatif de Brabant wallon. Il a joué un rôle moteur dans la création ou le développement de nombreuses initiatives associatives dans la Province (TV Com, Lire et Ecrire, la plate-forme des organisations d’Education permanente du Brabant wallon, le Centre Culturel du Brabant wallon, Association pour la Promotion Touristique et Culturelle du Brabant wallon,…).

L’ancrage s’est ensuite développé sur l’ensemble de la Fédération Wallonie Bruxelles et a largement dépassé le monde socioculturel. Le CESEP a ainsi développé de nombreuses actions en partenariat avec des CPAS, les milieux de l’aide à la jeunesse, les syndicats, les fédérations patronales du non-marchand (il joua un rôle moteur dans la création de la Commission Paritaire 329 et les accords du non-marchand), les Centres Régionaux d’Intégration… Aujourd'hui, nos formations sont organisées sur l'ensemble de la région wallonne et bruxelloise, soit d'initiative, soit à la demande d'une organisation. Le CESEP est également un des 4 opérateurs habilité à délivrer le BAGIC à animateurs et cadres culturels qui s'inscrivent à notre formation en Conduite de Projets Culturels et Sociaux.

Notre action vise à développer, dans une perspective d'émancipation individuelle et collective, la prise de conscience et la connaissance critique des réalités de la société, les capacités d'analyse, d'action et d'évaluation, des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politiques et la capacité à stimuler des initiatives démocratiques et collectives.

Elle s'articule autour de deux pôles : son métier de base, la formation et l'accompagnement de projets et ses travaux d'analyses critiques et de publications alternatives. On trouvera la plupart de ces dernières dans notre trimestriel Secouez-vous les Idées et dans notre collection d'études. Les publics auxquels nous nous adressons en formation et la grande diversité de leur terrain d’action constituent un milieu d’observation idéal qui favorise la complémentarité entre formation, réflexion et publications. De cette manière, les constats qui s’élaborent progressivement au contact du contexte apporté par les participants en formation nourrissent et renouvellent en continu la matière qui fait socle à nos analyses. Ce va-et-vient entre observation et réflexion contribue à vérifier l’adéquation des modèles proposés en formation, à fournir des éléments de comparaison sur les systèmes de fonctionnement et de réaction mis en place par les acteurs et les institutions. Cela favorise les démarches de questionnement et de remise en cause des environnements dans lesquels nous évoluons.

L’Education permanente, on le sait, c’est une démarche pédagogique, des actions concrètes menées sur le terrain avec les acteurs sociaux et culturels engagés dans un environnement déterminé. C’est aussi un état d’esprit, des finalités, un regard posé sur le monde. La vocation d’émancipation individuelle et collective est donc inhérente à la démarche de pédagogie adaptée (aux publics et aux contextes) que nous poursuivons. Ouvrir l’accès au savoir et valoriser les compétences des acteurs sociaux et culturels , c’est en effet de cette manière que nous participons à augmenter l’autonomisation des personnes rencontrées. Cette volonté d’émancipation est aussi sous tendue par l’idéal progressiste auquel nous nous rattachons explicitement. Cette vision articulée, vecteur des valeurs et des idéaux que nous portons constitue l'ADN du CESEP.

 

Jean-Luc MANISE