Tu es un symbole Christiane, de ce qu'ils ne sont pas, de ce qu'ils réprouvent. Femme. Noire. Guyanaise. De gauche. Ministre. Brillante. Gagnante. C'est beaucoup ! Tes victoires sont celles de l'ouverture, de la justice, de l'espoir et de la liberté. Imagine ! Toi, la descendante d'esclaves, en deux mille un déjà, simple parlementaire, tu fais reconnaître l'esclavage en tant que crime contre l'humanité1. Tu dis à tes détracteurs "vos aïeux étaient des criminels quand ils ont passé les chaînes aux miens". En deux mille douze, te voilà Garde des sceaux. Ministre de la justice ! Ministre d'une justice qui n'est pas la leur. Tu apportes l'huma-nité, l'équité, l'espoir pour ceux qui vivent différemment. Tes ennemis n'en veulent pas. Leur justice est celle de la peur de la différence, de l'interdit, de la stigmatisation. Ils prônent la méfiance quand tu brandis la confiance. En deux mille treize, tu portes l'estocade finale. Ils se déchaînent, manifestent et tu gagnes, une fois encore. Permettre aux couples du même sexe de se marier2! Quel sacrilège pour eux, engoncés dans des conventions, dans des certitudes de comptoir, coiffés d'œillères comme ces percherons qui labourent des sillons bien droits. Tu gagneras encore Christiane, j'en fais le pari, ta proposition de loi sur la réforme pénale passera, cette année encore ou l'année prochaine3. Tu vas à nouveau leur servir un plat indigeste, une prison plus humaine, d'autres peines. Tu crois en l'Homme en dehors des murs quand ils ne le voient que derrière des barreaux. Ils perdent Christiane, les grandes batailles que tu gagnes. Celles qui font de toi une grande Dame d'Etat, qui hissent la France au rang des grandes nations modernes. Ils ne te voudront jamais au Panthéon, pas plus qu'ils ne veulent aujourd'hui de cette France qui est la tienne.

 

Que leur reste-t-il ? L'abject. Le racisme, bête et méchant, l'arme des faibles, des lâches, des trouillards, des gogos qui croient encore à des balivernes. L'arme des aveugles et des sourds, incapables de voir et d'entendre que la multiculturalité est le creuset de l'excellence. Le racisme rend bête4 et cela n'a rien de nouveau. Les racistes t'expulsent aujourd'hui de la famille humaine5. Toi, les tiens, tous ceux qui partagent un simple petit trait d'apparence avec toi. Ils nient également le choix du peuple. Tu es élue et à travers toi, ils s'attaquent à tous ceux qui te soutiennent.

 

Le racisme quel qu'il soit est un délit. Bas les pattes à ceux qui tergiversent, qui font passer cette forme de violence pernicieuse pour une opinion. Il ne faut rien laisser passer, ne rien accepter, contre attaquer juridiquement toujours et tout le temps. Laisser passer, c'est panser une fois, deux fois, trois fois de trop des plaies que l'on n'accepterait jamais si c'était le Cutter de la petite frappe ou la balle du Beretta du gangster qui les causait. C'est un délit très grave. Derrière les coups directs qui marquent ses victimes, il porte en lui l'asservissement d'une partie de l'humanité. "Laissez tomber", c'est aussi bafouer les valeurs fondatrices6 de la république Française.

 

Tu le sais cependant, les prétoires et les cours ne suffiront pas à clore le bec des imposteurs. Il en faudra bien plus. Je te vois aujourd'hui, ce serait un comble, re-lativement bien soutenue, de l'ONU aux intellectuels en passant par la classe politique. Oublions cependant, comme tu le dis toi-même7, l'extrême droite qui devant toi s'offusque des flèches qu'on te décoche et qui derrière ton dos en remplit de pleins carquois. Méfie-toi de la droite traditionnelle. Tu la connais mieux que moi et tu sais qu'elle n'est pas à une compromission près. Un bon mot, un quart d'heure de publicité, cinq minutes de pouvoir valent bien un coup de Jarnac de temps à autres. Jean-François Copé, président de l'UMP8, digne héritier de Nicolas Sarkozy et de Brice Hortefeux est bien trop occupé à naviguer en eaux troubles pour te soutenir pleinement.

 

La classe politique, dans son ensemble, doit mener un combat ferme et sans relâche, sur le front des valeurs et des actes, au delà du combat juridique. L'extrême droite se nourrit du racisme, c'est un de ses fonds de commerce, c'est une partie de son essence. Elle meurt si elle s'en éloigne. On ne peut rien attendre de celui que l'on combat. La droite traditionnelle joue avec le feu depuis bien longtemps. Elle doit cesser de charmer les électeurs de l'extrême droite. Cette tactique implique de s'approprier une partie du langage et des valeurs de l'extrême droite. Cela aboutit de facto à banaliser son discours, ses actions et à légitimer ses contrevérités. Sur le terrain, sans garde-fous, la tache brune se répand comme la marée, à la vitesse du cheval au galop. Cécile Kyenge9, ta consœur italienne ministre de l'intégration en a fait les frais avant toi.

 

Tu l'a dis Christiane, la réponse doit aussi venir de la gauche. Elle me semble bien timide. Véhémente dans le verbe Christiane mais dans les faits ? N'as-tu pas l'impression qu'en France, aujourd'hui, "la Marine mène un peu trop la Valls" ? Et en Europe ? L'aube dorée de l'extrême droite illumine le ciel, des îles Lofoten à la Crète. Je crains que la gauche ne se couche un peu trop longtemps sous ses mortels rayons. Il nous faut remettre le respect dans nos actions. Toutes nos actions, chaque jour, chaque heure. Nous perdons le fil, nous nous compromettons trop souvent. Nos actes sont teintés d'irrespect, envers l'autre, envers celui qui espère, celui qui se bat, celui qui souffre, celui qui voit poindre l'exclusion, celui qui essaie de s'en tirer. Dans mon pays Christiane, un gouvernement composé de socialistes enferme des mineurs sans papier, exclut des chômeurs qui n'y peuvent rien, maltraite des squatters au cœur de l'hiver. Tout cela sous le couvert du droit. Certes, Christiane, gouverner n'est pas facile mais que notre main reste humaine en toute occasion. Le phare de Lampedusa n'éclaire plus de sa bienveillance les flots bleus de la Méditerranée. L'Europe Christiane, qui était l'espoir des peuples, est aujourd'hui un écueil. Malheur à celui qui y fait naufrage ! Et puis Christiane, il est plus que temps pour nous de reprendre la main, de tourner le dos une fois pour toutes au néolibéralisme qui nous mène à la ruine. Au nom de principes économiques que nous savons désuets et fallacieux, le fossé se creuse chaque année davan-tage entre les plus riches et les autres. Les petites parts du gâteau sont gri-gnotées chaque année un peu plus. Ceux qui y trouvent encore une cuillère de crème fraîche ont la trouille que demain la pâte ne soit trop sèche. La colère les gagne Christiane, juste, légitime mais ils se trompent de cible. Le racisme est aussi l'ire des inquiets. C'est le crochet du droit qui rate la face de l'adversaire et met l'arbitre KO.

 

Je te soutiens Christiane et l'équipe du CESEP se joint à moi, au nom de nos valeurs, de nos convictions, de nos combats quotidiens et de toujours. Pour une fois, je te l'avoue, je suis un peu «fan». Tu as un admirateur Christiane et je ne suis sans doute pas le seul. Tu aimes citer les poètes. Quand je te vois monter à la tribune, répondre à l'Assemblée Nationale, je voudrais avoir ton aisance, ta faconde, ton verbe fort. Tu me rappelles à chaque fois deux chansons. De Claude Nougaro, ce natif de Toulouse, là où l'Espagne pousse un peu sa corne, qui chantait, "Amstrong10 je ne suis pas noir. Je suis blanc de peau. Quand on veut chanter l'espoir. Quel manque de pot" Et de Michel Jonasz quand il évoque le talent de Ray Charles " Ray Charles11 est-ce que tu le sais ça. J´mettais de la peinture noire sur mes dix doigts. Pour essayer de jouer hallelujah jouer comme toi. Jouer comme ça ". Dans une autre vie peut-être !

 

 

Les pages internet suivantes ont été consultées entre le 15 et le 17 novembre 2013

 

1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_du_21_mai_2001_tendant_%C3%A0_la_reconnaissance_des_traites_et_des_esclavages_comme_crime_contre_l%27humanit%C3%A9

2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Mariage_homosexuel_en_France

3. http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9forme_p% C3% A9nale_en_France_en_2013

"pourquoi le racisme a une intelligence négative sur l'intelligence et la créativité"

4. http://www.huffingtonpost.fr/2013/01/15/pourquoi-le-racisme-a-une_n_2478690.html

5. http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/11/13/pour-christiane-taubira-la-une-de-minute-l-expulse-de-la-famille-humaine_3513336_823448.html

6. http://www.elandescitoyens.org/Files/valeurs_fondatrices_de_la_republique.pdf

7. Idem 6

8. http://www.metronews.fr/info/antisemitisme-jean-francois-cope-le-front-national-et-le-silence-de-la-gauche/mmkj!8XHbZEUEDDMuU/

9. http://www.lefigaro.fr/international/2013/11/13/01003-20131113ARTFIG00491-cecile-kyenge-une-ministre-italienne-face-au-racisme.php

10. http://en.lyrics-copy.com/claude-nougaro /armstrong.htm

11. http://en.lyrics-copy.com/michel-jonasz/ray-charles.htm