Réalisation de vidéos sous forme de service aux associations, aux coopératives, aux artistes, aux acteurs culturels, aux services publics, aux ONG, aux écoles, …

Vous souhaitez réaliser une vidéo pour présenter un service, une institution, un projet, des moments de vies, une activité… ou vous désirez offrir à vos prestataires une animation multimédia leurs offrant la possibilité de s’exprimer et de participer à une réalisation pratique et encré dans le réel… ?

Le Cesep vous offre deux services qui vous permettront d’aboutir à un résultat répondant à vos attentes, tant au point de vue qualitatif qu’au point de vue des relations humaines, ceci, de la création du projet jusqu’au rendu final.

Notre objectif étant de donner la parole aux acteurs de terrain, faire valoir les compétences de chacun et définir et affirmer leur place dans notre Société.

Deux possibilités s’offrent à vous, soit la réalisation d’une vidéo par une réalisatrice en collaboration avec votre équipe pluridisciplinaire, soit la réalisation d’une vidéo avec votre population cible encadrée par une réalisatrice / animatrice.

Co-conception et réalisation sur mesure

Une formatrice/réalisatrice professionnelle /un formateur/réalisateur professionnel se met entièrement à votre service afin de collaborer et de construire le projet avec votre équipe pluridisciplinaire. Elle fixera et adaptera avec vous vos intentions et vos objectifs afin de concrétiser un projet viable et de qualité. Ensuite, elle vous fera des propositions répondants à vos besoins, vos moyens et vos envies. Elle assumera la réalisation totale de la vidéo tout en continuant constamment à collaborer et à s’adapter au milieu et aux personnes rencontrées. L’intérêt de cette démarche est la liberté et la pertinence qu’offrira la collaboration entre professionnels afin d’atteindre un résultat au plus proche de vos objectifs de communication !

 

Formation/accompagnement et co-réalisation sur mesure

Une formatrice/réalisatrice professionnelle /un formateur/réalisateur professionnel se met entièrement à votre écoute pour ensuite travailler directement avec votre population cible en tant qu’animatrice multimédia. Elle travaille sur du moyen terme avec les personnes sélectionnées afin de leurs offrir une connaissance et une approche pratique des outils vidéos (scénarisation, prise de vue, son, montage,…), ainsi qu’un espace de créativité et d’expressivité. Divers techniques peuvent être proposées selon la motivation et les connaissances des participants, tel qu’une vidéo reportage, un court-métrage scénarisée, une vidéo d’art et d’essais, un film photo montage ou encore un film en stop-motion… Cette approche permet d’être révélateur de talents, chacun devant trouver sa place et son rôle dans la démarche cinématographique offerte. La technique devant être avant tout un support afin de exalter les messages et intentions des participants !

Le résultat final pourra donner lieu à des moments de partage lors de la diffusion mais surtout à une belle mise en abîme des talents de chacun ! Le film offrant également une fenêtre ouverte au monde sur votre travail et votre service.

 

Voici quelques idées de réalisations s’insérant dans la démarche d’éducation permanente :

 

NB : En ces temps de grands bouleversements suite à l’épidémie du Covid, chacune de nos pensées, de nos revendications, de nos actions,… sont encore liées de près ou de loin à ce drame avec peu ou énormément d’impacts.

Nous pouvons choisir d’aborder de plein fouet la thématique du Covid dans un cadre donné, ou de révéler ce que continue à vivre le monde associatif. Mais peu importe notre choix, que nous l’abordons directement ou non, le Covid viendra immanquablement se glisser dans les diverses réalités !

 

« Les Corps en souffrances »

Se référent à l’article du magasine « Secouez-vous les idées » de l’été dernier, aller à la rencontre de quelques professionnels de la santé (*) pour découvrir leurs points de vue sur l’avant et après covid 19 par rapport aux corps des malades, des gens en situations précaires, des personnes porteurs d’un handicap, … Ce que raconte les corps et comment les soigner ? (*) Le docteur Pierre Brasseur (médecin généraliste de la maison médicale les Arsouilles, interviewé dans l’article précité), un médecin spécialisé, une kiné. Et pourquoi pas également des patients... ?

Regarder sur videos.domainepublic.net

 

«Distanciation sociale pour tous ? » 

Quel avenir pour la distanciation sociale dans le milieu des travailleurs du sexe ? Aller à la rencontre des associations et des prostituées pour récolter leurs vécus, leurs espoirs, leurs points de vue sur l’avenir de la profession. Les maisons closes ont-elles encore un avenir ? Qu’en est-il des « trottoirs » ? Qu’en est-il des femmes exploitées, ou sont-elles aujourd’hui? … ?

 

« Et le travail associatif dans tout ça ? »

Que pensent les acteurs de terrain du secteur associatif après le confinement ? Quels sont leurs craintes, leurs espoirs, leurs découragements… ?

 

« Plus pauvre que jamais »

S’il existe bien une thématique difficilement abordable en documentaire, c’est bien celle de la pauvreté… La pauvreté regroupe très souvent un grand nombre de problématiques liées directement à cet état de pauvreté ; la santé, l’éducation, la justice, la communication, le logement, …

Voici quelques propositions d’angle de vue :

  • Découvrir le travail d’un service de surendettement
  • Aller à la rencontre d’un nouvellement chômeur suite à la perte de son emploi pendant ou après le confinement
  • Rencontrer un indépendant directement touché par la fermeture de x mois suite au confinement
  • Se rendre dans un service du cpas !
  • Aller à la rencontre des sdf (et des services qui les accompagnent)

 

« Deuil »

Pourquoi n’y a t-il pas de mot désignant la perte d’un enfant ? Aller à la rencontre de parents endeuillés par la perte d’un enfant et de la langue française…

« L’inquiétude, l’enfermement, le stresse… est-ce une source de créativité ? » Rencontrer des artistes engagés, des militants, … et comprendre pourquoi, eux, ils passent à l’action ? Essayer de comprendre à partir de quel moment, l’être humain se sent ou pas en insécurité… et quel est le déclencheur de son mouvement dans le monde.

 

« La Solitude des jeunes pousses »

Aller à la rencontre des jeunes placés en Kot ou en studio par le service de protection de la jeunesse. Placés à partir de l’âge de 16 ans, comment vivent-ils leur « semi » autonomie ? Et dès l’âge de 18 ans, vers qui peuvent-ils encore se tourner pour espérer une aide adéquate ? Comment gèrent-ils leur quotidien, leur solitude, leur lien avec le monde extérieur...? Leurs offre t-on réellement un avenir solide en les « abandonnant » si jeunes ? Et l’amour dans tout ça ?

 

« Migration »

Ceux qui traversent le monde ont souvent une parole puissante et un regard aiguisé sur la Société. Aller à la rencontre des migrants et des associations à travers les Collectifs, la Croix rouge, les Asbl, … mais aussi au cœur même de leurs espaces de transitions tels les airs d’autoroute, les camps sauvages (Spy..)  …

 

« C’est quoi être libre aujourd’hui ? »

Essayer de redéfinir le mot liberté au sein même de notre Société en mutation suite au Covid. Sommes-nous libre ? Quelles sont nos limites ? Nos champs d’action possible ? … Aller à la rencontre de philosophes mais également des acteurs de terrain, des populations fragilisées ou impactées, … Prendre le temps de capturer leurs paroles et leurs réflexions.

 

« Micro–trottoirs »

- A partir d’une citation récolter la parole des gens et construire une histoire avec leurs idées, leurs réflexions… exemple de citations : « Apprendre pour être libre » , « je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends », « La différence entre le possible et l’impossible se trouve dans la détermination », « Nous aurons le destin que nous aurons mérité », « Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à la société malade  … « L’avenir du « Free Hug ? » 

 

« Comment tu communiques ? »

Quel est l’avenir de la communication ? Leurs écueils ? Leurs points forts ? La place de la technologie, des robots ? Quelle sera la place des corps et des rencontres dans le futur ?

 

« Bonjour grand-mère ! »

Retourner dans les maisons de repos et récolter les histoires de vie des personnes.

 

 

La liste thématiques est longue et infinie ! Tous les sujets ont une légitimité ! Nous pouvons les aborder de différentes manières ; grâce à la parole des personnes directement impactées, soit en essayant de comprendre la problématique grâce aux intervenants professionnels, aux spécialisés…